Aux alentours – Neighborhood

 Historique du Marais

Le marais est un quartier historique situé dans une partie du 3 et 4 arrondissements. C’est une ancienne zone de marécages occupée à compter du XIIe siècle par les ordres religieux (dont l’ordre du Temple), qui y installent des établissements. Au début du XVIIe siècle, à la suite de la construction de la place des Vosges, ce quartier, jusque-là périphérique, devient le lieu de résidence de la noblesse parisienne. De nombreux hôtels particuliers y sont construits dont beaucoup subsistent aujourd’hui.

 

Place des Vosges
Commencée en 1605 sous le règne d’Henri IV, la construction de cette place ancienne place Royale, à l’emplacement d’un ancien palais de Catherine de Médicis, a été achevée en 1612.Elle fut rebaptisée place des Vosges en 1800. Elle est célèbre pour la symétrie et l’ordonnance des façades qui la bordent. Celles-ci sont en effet toutes identiques mais les maisons qui se cachent derrières ne le sont en rien ! Et si vous rêvez de visiter l’une d’entre elles, sachez que c’est possible puisque celle située dans l’angle sud-ouest fut habitée par Victor Hugo et qu’elle est aujourd’hui un musée qui lui est consacré.
Le centre George Pompidou  » Beaubourg  »
Après le Paris ancien, voici l’une des expressions les plus connues du Paris de la fin du XXème siècle. Construit sur l’initiative du Président Georges Pompidou, cet immense bâtiment se veut le temple de l’art contemporain. La vue de la terrasse de son restaurant panoramique est extraordinaire pour découvrir le Sud, l’Ouest et le Nord de la capitale.
Le Louvre
Fondé en 1793, le Louvre est sans doute le musée le plus célèbre de la capitale, c’est en tout cas le plus visité à Paris. Les collections permanentes sont déclinées en huit départements et constituent un fonds muséographique des plus riches au monde.
Le Musée Carnavalet
Cet Hôtel de style Renaissance a été acquis en 1880 par la Ville de Paris pour y installer son musée historique consacré à l’histoire de Paris des origines à la ville de nos jours . Au centre de ses jardins s’élève une célèbre statue pédestre de Louis XIV. L’Hôtel Carnavalet étant aujourd’hui un musée, vous pouvez le visiter gratuitement aux heures classiques d’ouverture.
 Le musée Picasso
Le musée est consacré à l’œuvre de Pablo Picasso, créé en 1985 dans l’hôtel Salé. L’hôtel Salé, autrefois ironiquement qualifié de « maison du bourgeois gentilhomme » en référence à la comédie de Molière , est construit entre 1656 et 1659 par Jean Boullier de Bourges, pour le compte de Pierre Aubert de Fontenay, gentilhomme tourangeau et son épouse, Marie Chastelain, propriétaire d’un terrain de 3 700 m² acquis auprès des Hospitalières-Saint-Gervais. L’ancien laquais, ambitieux et vaniteux, s’enrichit en tant que fermier des gabelles (il perçoit l’impôt sur le sel). L’hôtel conserve le surnom de « salé » après sa ruine, provoquée par le procès de Fouquet en 1661.
 La bibliothèque Historique de Paris
L’Hôtel de Lamoignon, aujourd’hui bibliothèque historique de la Ville de Paris, est l’un des plus anciens hôtels du Marais. Il fut construit pour Diane de France en 1584. Elle y mourut à 81 ans après avoir connu sept rois de France. Son fils, Charles de Valois, mourut en 1650 et sa femme, Françoise de Nargonne, lui survécut 63 ans. Elle disparut donc en 1713, soit 139 ans après son beau-père, le roi Charles IX !
 Archives nationales
Situé depuis 1808 dans un ensemble constitué autour de l’hôtel de Soubise, et qui s’est progressivement étendu aux hôtels particuliers contigus et en particulier, en 1927, à l’hôtel de Rohan dans le quartier du Marais, le site parisien des Archives nationales conserve aujourd’hui les archives des organes centraux de l’État antérieures à 1958, le Minutier central des notaires parisiens et des documents d’origine privée.
 Le marché des enfants Rouges
Le marché des Enfants-Rouges fut créé en 16288, on l’appelait alors le Petit Marché du Marais. Le nom des Enfants Rouges ne lui fut donné que plus tard, de même que celui de Marché de Beauce. Ces deux noms viennent de la proximité de l’Hospice des enfants Rouges créé par Marguerite de Navarre pour des orphelins dont l’uniforme était rouge, qui a aussi donné son nom au quartier.